Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Cras sollicitudin, tellus vitae condimentum egestas, libero dolor auctor tellus, eu consectetur neque.

Press enter to begin your search
 

Mdois réalise la production musicale de la finale du championnat brésilien de League of Legends

Mdois réalise la production musicale de la finale du championnat brésilien de League of Legends

Mdois a produit la bande sonore de la cérémonie d’ouverture de la finale du championnat League of Legends, l’un des jeux d’action multi-joueurs les plus populaires au monde. Cette année, la maison de production a pu compter sur la participation du musicien et entrepreneur Emicida (album « 10 ans de triomphe »).

Plusieurs segments de l’économie créative investissent de plus en plus dans les jeux numériques et la production musicale est l’un des aspects les plus caractéristiques des eSports (Sports électroniques). La maison de production Mdois est dans ce milieu depuis seulement cinq ans et est partenaire de l’entreprise Riot Games dans la réalisation de la bande sonore du Campeonato Brasileiro de League Of Legends, CBLOL (Championnat Brésilien de la League of Legends), depuis 2014.

Samuel Ferrari, producteur de Mdois, explique que le travail réalisé en collaboration exige une grande dédication de toutes les composantes impliquées dans le processus. Ensemble, les entreprises explorent les compétences techniques, artistiques et musicales de chaque projet, en plus de la gestion financière, de personnes, de processus et de la résolution de problèmes.

Dans un entretien pour le Brasil Music Exchange (BME), Samuel partage son expérience du travail avec l’entreprise Riot Games et les perspectives de la production musicale dans le marché national et international :

Comment s’est déroulé l’expérience de la production musicale du Campeonato Brasileiro de League Of Legends?

Le CBLOL est le genre de travail qui met toutes nos capacités à l’épreuve : des compétences musicales, artistiques et techniques mais aussi la capacité de gérer les personnes, les processus, la gestion financière et la résolution de problèmes (de façon rapide et efficace).

Etant donné qu’il s’agit d’un événement multimédia, nous interagissons toujours avec plusieurs équipes et entreprises de différentes tailles, et cette relation finit par être très enrichissante. Pour nous, qui n’avions pas de « formation commerciale » formelle, car nous sommes essentiellement des musiciens, la cohabitation avec ces autres entreprises a été très bénéfique.

Comment ce partenariat a-t-il eu lieu ?

Nous travaillons avec Riot Games depuis 2014 et le partenariat s’est déroulé grâce à l’indication d’un ami animateur. Au final, nous n’avons pas effectué le travail pour lequel nous étions désignés, mais nous avons gardé contact. Après quelques mois et un peu de persistance, nous nous sommes réunis pour parler d’un nouveau travail et sommes devenus partenaires depuis. Riot a été la société qui a élevé le eSport (Sport électronique) à un autre niveau. Pour nous de Mdois, ce fut un défi et un honneur de partager un peu de cette histoire ici au Brésil.

Pensez-vous que ce segment de bande sonore pour les jeux est une tendance pour les maisons de production musicales ?

Cela fait déjà quelques années que le marché mondial des jeux vidéo est supérieur à celui du cinéma, par exemple. Au Brésil, le marché se développe chaque année et, grâce aux annonces créées par ce secteur, l’expansion est encore plus grande. Nous participons au BIG Festival depuis 2014 et les opportunités et le professionnalisme des personnes qui assistent et participent aux conférences ont nettement augmenté. La différence est très claire.

Cette croissance finit par aider l’économie créative de notre pays de façon générale et élargir ainsi le marché du travail pour les professionnels de l’audio, l’animation, les programmeurs, les chefs de projet, les directeurs artistiques etc. En revenant plus directement à votre question, nous percevons de plus en plus l’intérêt des collègues dans ce domaine, mais très peu investissent dans l’apprentissage, les technologies et, surtout, la formation continue. La « référence » pour beaucoup de gens est encore ancienne, quand ils jouaient à des jeux vidéo dans leur enfance.

Pour travailler dans ce secteur, il est très important de connaître la mécanique d’un jeu, même à un niveau élémentaire, accompagner les technologies, les jeux et la façon dont l’audio est exploré dans ce nouveau langage. En résumé, il s’agit plutôt d’une tendance pour les entreprises travaillant dans l’audio, mais nous avons vu plus d’entreprises lançant leurs activités dans ce secteur que d’entreprises faisant une « transition ».

Pensez-vous que le championnat peut attirer de nouveaux clients ?

Oui, l’événement a une portée retentissante, atteignant jusqu’à 2 millions de personnes s’il on y ajoute les diffusions sur YouTube, les chaînes privées et d’autres médias, ce qui attire même l’attention des entreprises qui ne conçoivent pas de jeux, des sociétés événementielles et d’autres médias comme le cinéma ou la télévision. Cela se révèle être une excellente fenêtre pour montrer notre travail.

Quels sont les plus grands défis dans les créations pour les éditions de présentation avec Riot Games ?

Nous observons deux défis majeurs dans les projets. Comme il s’agit d’une présentation multimédia et que la musique finit par assumer un rôle de « conduite » du spectacle, nous interagissons beaucoup avec d’autres équipes et nous changeons le travail à de nombreuses reprises en raison de plusieurs problèmes techniques et artistiques. En 2017, par exemple, nous avons travaillé environ six mois sur une présentation de 15 minutes et nous avons continué à modifier (et améliorer) le matériel jusqu’à la veille, littéralement. Le deuxième problème est l’innovation. Nous avons créé le thème musical du championnat en 2014 et, pour chaque édition, nous faisons de nouveaux arrangements, nous invitons différents musiciens et nous faisons des recherches instrumentales en collaboration avec Riot. C’est toujours un défi de se poser la question : « Qu’allons-nous faire de différent dans ce travail ? ».

Quels sont les projets d’exportation de l’entreprise ? Faire la production pour le championnat international ou d’autres jeux ?

Nous avons déjà participé à un championnat international et ce fut une expérience formidable, nous avons beaucoup appris. Comme le marché de l’eSport est en train de se développer dans le pays, il est possible que d’autres jeux/championnats viennent jusqu’à nous et créent d’autres opportunités. Nous avons également participé à de plus en plus d’événements dans ce domaine et cela attire déjà des résultats internationaux. Nous espérons les mettre bientôt en pratique. En général, entrer dans le marché international est une excellente opportunité pour nous auto-évaluer et mieux comprendre notre capacité compétitive par rapport à d’autres entreprises.

La société Mdois participe activement aux actions promues par Brasil Music Exchange (BME), projet d’exportation de musique brésilienne réalisée par le biais d’un partenariat entre le Brasil, Música & Artes (BM&A) et L’Agence brésilienne de promotion des exportations et investissements (Apex-Brasil)

Consultez le lien du CBLoL 2018:

X