Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Cras sollicitudin, tellus vitae condimentum egestas, libero dolor auctor tellus, eu consectetur neque.

Press enter to begin your search
 

Les conférences du premier jour du BMS abordent plusieurs thèmes et leurs liens avec la musique

Les conférences du premier jour du BMS abordent plusieurs thèmes et leurs liens avec la musique

BMS - 04.12.17

Le premier jour des tables rondes et des conférences du Brasil Music Summit: Sync & Music Branding a compté sur des discussions abordant divers thèmes importants pour la synchronisation: la relation entre ceux qui offrent les musiques et les producteurs du marché audiovisuel, les tendances de la musique et de la réalité virtuelle, la puissance de la musique en animation, en mettant en avant le cas du film « Le Garçon et le Monde » et la série « Sauvés de l’Extinction », et le travail dans des méga-événements tels que la Coupe du Monde 2014.

Au cours de la première conférence, Samantha Schilling, de Reel Muzik Werks, a parlé de la divulgation de la musique et de la demande des producteurs pour celle-ci : « Le plus important ce sont les relations. Savoir ce que vous faites et pour qui vous le faites. Il est nécessaire de savoir sur quoi vous travaillez. Beaucoup de gens ne demandent pas un type de musique simplement parce qu’ils ne savent pas qu’elle existe », a-t-elle dit.

Au cours de la table ronde sur les tendances, animée par Mario Di Poi, d’Inputsom Arte Sonora, et dirigée par Fabio Hofnik, d’Hyper VR, Bernardo Massot et Evandro Cavalcanti, ces derniers de Sonido, ont parlé de la croissance de la réalité virtuelle. Pour Fábio, « la réalité virtuelle dépassera la télévision car la tendance est de migrer vers de nouveaux médias, et ce secteur reçoit énormément d’investissements ».

Histoires de succès

Parmi les tables rondes présentant des histoires de succès, Alexandre Guerra, d’Inputsom Arte Sonora e Maurício Dias, de Grifa Filmes, ont parlé de tout le processus créatif qui a accompagné la bande sonore de la série « Sauvés de l’Extinction », qui a été enregistrée en Hongrie.

Ruben Feffer et Gustavo Kurlat, tous deux d’Ultrassom, ont parlé du succès de la musique dans l’animation. En particulier, « Le garçon et le monde » et la création de toutes les sonorités qui apparaissent dans le film. « Nous avons pensé à la musique d’une manière telle que chaque endroit apporte ses références musicales. L’histoire a été créée par la musique « . La bande sonore du film a été entièrement créée, sans copier aucun son.

Otávio de Moraes a conté l’expérience de participer à un méga-événement. Dans ce cas, la Coupe du Monde 2014. Il a été responsable de l’ouverture et de la clôture de l’événement. Dans un processus très complexe, qui a pris huit mois, il a dû faire face à plusieurs défis. Parmi lesquels le besoin de réaliser une musique universelle, dans laquelle diverses nations pouvaient être représentées.

X