Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Cras sollicitudin, tellus vitae condimentum egestas, libero dolor auctor tellus, eu consectetur neque.

Press enter to begin your search
 

Les Brésiliens marquent leur présence dans la programmation du Popload Festival

Les Brésiliens marquent leur présence dans la programmation du Popload Festival

Trois noms de la musique nationale occupent un espace dans la programmation du Popload Festival, l’un des événements qui agitent le mois de novembre à São Paulo. Le quartet de filles Cansei de Ser Sexy, la Bahiana Luedji Luna et le groupe afro du carnaval de Salvador Ilê Aiyê promettent représenter le son brésilien avec beaucoup d’énergie.

C’est la septième édition du festival. Cette année, les spectacles, mélangeant des noms nationaux et internationaux de la musique, auront lieu au Mémorial de l’Amérique Latine à São Paulo le 15 novembre. Dès le début, le bloc Ilê Aiyê se présente à l’ouverture du festival. Ils sont en activité depuis 1974, présentant le rythme bahianais partout où ils passent.

Paola Wescher est l’une des fondatrices du festival, aux côtés du journaliste de culture pop Lúcio Ribeiro. Elle raconte un peu comment fonctionne le processus de sélection et de montage de la programmation de la fête de la musique : « On choisit toujours de mettre quelqu’un que l’on aime, qui a un nouvel album et qui amplifie la diversité musicale du festival. »

Une curiosité très sympathique sur l’organisation de la programmation est que le choix du nom d’Ilê Aiyê est venu à travers l’indication de la chanteuse Luedji. «Quand nous avons appelé Luedji, nous voulions qu’elle mette beaucoup de percussions, comme si c’était un rituel d’ouverture du festival et elle a suggéré le Ilê», explique Paola. Le groupe, qui ouvrira le festival, est le bloc de carnaval afro le plus ancien de Salvador, considéré comme un patrimoine de la culture bahianaise.

Parlant de Luedji, elle représente l’une des voix de la nouvelle génération d’artistes sur la scène musicale nationale. La chanteuse de Bahia a participé à des projets audiovisuels (tels que Sofar Sound) et s’est produite dans plusieurs maisons de spectacles traditionnelles de São Paulo. Pour le festival Popload, elle apporte un style aux influences africaines, avec une touche de jazz, de MPB et de blues.

Le mélange de styles musicaux est une autre marque de commerce de Popload. Avec les filles du Cansei de Ser Sexy, le public appréciera l’indie brésilien. Loin de la scène depuis quelques années, elles reviennent en grand style avec l’occasion de jouer au festival. « Nous discutions de les faire revenir dans un autre projet, le Popload Gig. Quand Beirut est sorti (de la programmation du Popload Festival), l’occasion était parfaite pour les appeler », a déclaré l’organisatrice.

La programmation est également composée de noms de la scène internationale. Viennent au Brésil, le groupe punk Patti Smith, le groupe de Jack White, The Raconteurs, la rappeur anglaise Little Simz et le trio texan Khruangbin. En plus d’eux, on retrouvera également le groupe britannique de musique électronique Hot Chip, Tove Lo retourne au Brésil avec de nouveaux travaux de divulgation. Le groupe norvégien Boy Pablo se produit après la clôture du festival dans l’auditorium du Memorial.

En savoir plus sur le son des attractions nationales de festivals sur les players ci-dessous :

Cansei de Ser Sexy

Luedji Luna

Ilê Aiyê

L’évolution vient avec le temps

Le Popload Festival a commencé en 2013, d’une certaine manière sans le vouloir, quand le groupe Indie britannique The XX a demandé à venir au Brésil pour participer du Popload Gig. Créé en 2009, le Gig, différent du Popload Festival, est un label de concerts qui ouvre la porte à des groupes en herbe de la scène du rock et de l’électronique. « Quand nous avons vu que c’était le groupe le plus important que nous avions sous la main pour le Popload Gig, nous avons décidé de lui donner le nom de Festival et c’est ainsi que le festival a commencé », se souvient Paola.

Lors de sa première édition, le festival Popload a réuni 4.000 personnes. Aujourd’hui, dans sa septième édition, il est prévu de réunir 15.000 personnes pour accompagner la programmation. Paola a grandi avec le festival: « Il est normal qu’au fil des années nous apprenons beaucoup de choses sur la production, les coûts et les livraisons. La force vient avec le temps et le temps nous donne de la maturité. ».

X