Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Cras sollicitudin, tellus vitae condimentum egestas, libero dolor auctor tellus, eu consectetur neque.

Press enter to begin your search
 

Conférences du deuxième jour du BMS traitent de l’ADN de la marque et de la musique

Conférences du deuxième jour du BMS traitent de l’ADN de la marque et de la musique

BMS - 05.12.17

Certaines des conférences tenues le deuxième jour du Brasil Music Summit: Sync & Music Branding, ont mis l’accent sur l’étude de l’ADN de la marque et de la musique, les influences que représentent l’une pour l’autre et au combien elles marchent ensemble. Les trois conférenciers qui se sont approfondis dans ce domaine et qui ont transmis les expériences qu’ils ont vécus dans les sociétés dans lesquelles ils travailent sont les suivants : Ricardo Rodrigues, de Let’s GIG, Yassine Saidi, de Puma Global, et Evandro Fióti, de Laboratório Fantasma.

Pour Ricardo, qui a parlé de « ce qui est acceptable dans la relation entre la marque et l’artiste ? », il a déclaré que « la première chose est de préparer un plan stratégique de la carrière de l’artiste et d’essayer de rechercher, principalement, les entreprises qui ont une plus grande synergie avec la marque ». Il a assuré que ce positionnement fait partie intégrante du succès de la stratégie du groupe Liniker & Os Caramelows.

De son côté, Fioti va plus loin et estime qu’il est essentiel d’avoir une identification entre l’essence de la société, des artistes et des produits qui leur sont liés. C’est d’ailleurs l’un des piliers auxquel il attribue le succès du Laboratório Fantasma. « Nous devons traiter plusieurs questions et celles-ci ne sont pas seulement résolues par oui ou par non, il est nécessaire de connaître la raison de cette réponse», ajoute-t-il.

La musique au centre

Yassine Saidi, qui est venu au Brésil spécialement pour l’événement, a parlé du travail réalisé par Puma avec plusieurs artistes, en présentant le partenariat de succès qu’ils  ont développé avec Rihanna. « Nous ne payons plus d’annonces dans les magazines, nous travaillons avec les médias sociaux, car c’est ce qui donne le plus de visibilité. Nous investissons dans la musique car c’est le moyen culturel  plus puissant au monde et nous utilisons les réseaux sociaux pour exploiter cette stratégie. Ces projets nous donnent un retour très positif « , dit-il.

Il a détaillé la trajectoire de la relation entre la mode et la musique et a expliqué qu’il voit les artistes au cœur de la stratégie de toute marque à succès aujourd’hui. « Les artistes de rap ont refait et ré-édité la mode si on compare comment celle-ci était faite », a-t-il dit. Selon lui, ce fut une tendance irréversible qui doit aller plus loin: « Je pense que dans le futur les artistes seront à la tête de leurs propres marques. Cela se produit déjà ».

Fioti, qui a également une relation forte avec la mode, a présenté le cas de succès de la participation de la marque Lab à la São Paulo Fashion Week. Tel que Yassine, lui aussi que c’est un moment de grandes opportunités pour ceux qui travaillent avec la musique. « Le marché évolue de manière favorable », termine-t-il.

X