Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Cras sollicitudin, tellus vitae condimentum egestas, libero dolor auctor tellus, eu consectetur neque.

Press enter to begin your search
 

BME réalise un événement axé sur la synchronisation et le music branding pour la première fois au Brésil

BME réalise un événement axé sur la synchronisation et le music branding pour la première fois au Brésil

Dans l’objectif de fournir un contenu et d’engendrer des affaires pour les professionnels du marché de la musique dans les domaines de la synchronisation et de la music branding, le BME (Brasil Music Exchange), un projet d’exportation de musique brésilienne réalisée par le biais d’un partenariat entre Brasil, Música & Artes (BM&A) et l’Agence Brésilienne pour la Promotion d’Exportations et d’Investissements (Apex-Brasil), a créé le Brasil Music Summit: Sync & Music Branding. L’événement a lieu les 4 et 5 décembre, à l’Unibes Cultural, et compte sur la participation de professionnels nationaux et internationaux dans des conférences, des ateliers, des showcases et des tables rondes d’affaires.

L’idée de l’événement a surgi quand le BME a étudié le potentiel phonographique brésilien au sein de la chaîne d’affaires et s’est aperçu que les domaines de la synchronisation et du music branding sont encore peu explorés dans le pays et ont encore de grandes possibilités de développement. En 2016, le marché phonographique national a facturé 229,8 millions de US$. Quand on parle d’Internet, le Brésil se place très bien et occupe la cinquième place en nombre d’utilisateurs numériques, avec environ 102 millions de personnes. Sur Netflix, les Brésiliens se trouvent à la 10e place du classement des «supermarathonistes», un terme qui définit les abonnés qui regardent la saison d’une série pendant les premières 24 heures du lancement. Sur YouTube, le pays est le sixième au monde en termes de visualisation de vidéos.

Selon Leandro Ribeiro, le chef du projet, l’événement est important afin de développer ce type d’activité entre les professionnels brésiliens et étrangers. « L’idée est de donner le coup de pied initial sur le sujet, en apportant des opportunités d’affaires, un réseautage et des connaissances. Nous en sommes encore à nos tous débuts en ce qui concerne ces thèmes et c’est donc le premier pas qui nous permettra de récolter les bénéfices à long terme », complète-t-il.

Invités nationaux et internationaux

La programmation a déjà des noms confirmés tels que Samantha Schilling, Directrice de Création de Reel Muzik Werks, Mario Di Poi, directeur exécutif d’Inputsom Arte Sonora, Geoff Siegel, fondateur et PDG de Fundamental Music, Joel High, PDG de Creative Control Entertainment. Il convient également de mentionner la présence de Yassine Saidi, Global Senior Head of Lifestyle de Puma, qui vient au Brésil pour discuter et rechercher des opportunités dans le domaine du Music Branding.

Marché avec potentiel

Une étude réalisée par l’International Federation of the Phonograph Industry (IFPI) indique que la synchronisation représente 2,3% des recettes de musiques actuellement enregistrées dans le monde, ce qui signifie 370 millions de USD sur un total de 15,7 milliards de USD. Selon Mario Di Poi, producteur d’Inputsom Arte Sonara, la « Loi de la TV Payée » (12.485/2011) a stimulé la montée en puissance de ce secteur. « L’exigence augmente significativement la demande d’un contenu brésilien sur les chaînes de télévision et, par conséquent, de la musique. La chaîne de production musicale est de plus en plus préparée pour s’unir à l’audiovisuel », garantit-il.

En vigueur depuis 2012, le texte prévoit que les chaînes payantes doivent diffuser, pour le moins, 3h30 par semaine de productions nationales durant les heures de grande écoute, étant entendu que la moitié de ce contenu doit obligatoirement être créé par des sociétés indépendantes. En 2016, les chaînes payantes ont diffusé plus de contenu national que le minimum exigé par la loi, selon un rapport établi par l’Ancine (Agence National de Cinéma).

En plus de la facturation relative à la délivrance de licences de musique, les affaires liées à la synchronisation influencent directement les recettes de droit d’auteur en cas d’exécution publique. En 2016, les chiffres mondiaux ont représenté 2,15 milliards de USD, soit 13,7% des recettes totales du marché phonographique, soit une augmentation de 7% par rapport à 2015. Au Brésil, la valeur correspond à 84 millions de USD.

Leandro explique que, spécialement dans le cas de la synchronisation, même des projets développés ici au Brésil peuvent représenter une augmentation des recettes d’exportation. « De nombreux projets audiovisuels sont diffusés à l’étranger – comme c’est le cas pour les programmes télévisés, des films, des animations – c’est-à-dire, même si toute la production a été réalisée ici au Brésil, à partir du moment où elle reçoit l’autorisation et est exécutée à l’étranger, toutes les personnes concernées bénéficient encore des droits d’auteur sur l’exécution publique », conclut-il.

Pour plus d’informations, visitez le site de l’événement. 

Programmation

Tables rondes d’affaires (4/12 et 5/12 – matin)

Destinées uniquement aux entreprises qui opèrent sur le marché de sync & music branding et associées de BM&A. Les entreprises qui ne répondent pas aux exigences minimales peuvent utiliser notre plate-forme de réseautage pour planifier leurs propres réunions. Sachez-en plus à l’adresse. 

Showcases (4/12 et 5/12 – soir)

Afin de présenter un panorama du scénario actuel de la musique brésilienne, le BME a organisé des showcases qui seront présentés pendant les deux jours de l’événement, dans la soirée. Les associés de BM&A ont droit à une allocation dont la valeur reste à définir, et en particulier pour ceux qui ne sont pas de SP, la valeur des billets d’avion. Les inscriptions seront faites jusqu’au 06 novembre et seulement des artistes indépendants, des managers et des producteurs peuvent soumettre des propositions. Vérifiez les règles et le calendrier ici.

Conférences et présentations (4/12 et 5/12)

Présentation de cases de succès et de tendances sur les marchés de sync & music branding pour tous ceux qui sont accrédités avec traduction simultanée. Consultez la programmation sur. 

Ateliers (4/12 et 5/12)

Les professionnels invités donneront des informations sur les outils et les processus du marché de Sync & Music Branding. Les places sont limitées et les ateliers sont séparés par niveaux de maturité de gestion. C’est-à-dire, les « ateliers gratuits » peuvent être considérés comme des sujets réservés aux débutants et les « ateliers pro » traiteront de questions plus complexes. Certains d’entre eux seront uniquement en anglais, vu que le professeur sera étranger. Plus de détails à l’adresse.

Pitching (4/12 et 5/12)

Destiné aux entreprises et aux professionnels qui développent des projets sur le marché de l’audiovisuel dans les domaines du cinéma, de la télévision, des jeux, entre autres, qui pourront présenter leurs projets aux professionnels du marché de la musique dans l’objectif de pouvoir identifier un partenaire appropriéSachez-en plus ici.

À propos du BME

Le Brasil Music Exchange (BME) est un projet d’aide à l’exportation de musique développé depuis 2002 grâce à un partenariat entre Brasil Música & Artes (BM&A) et l’Agence Brésilienne pour la Promotion d’Exportations et d’Investissements (Apex-Brasil). À cette fin, il réalise diverses activités de promotion d’affaires et d’image internationale.

X